4 créations qui ont révolutionné notre garde-robe

4 créations qui ont révolutionné notre garde-robe

LE SOUTIEN-GORGE

Le soutien-gorge a de nombreux ancêtres : durant l’Antiquité, les femmes utilisaient des bandes de tissu pour maintenir leur poitrine, puis c’est le corset qui apparaît au Moyen-Âge. C’est lors de l’exposition universelle de Paris en 1889 que la première version du soutien-gorge moderne est présentée sous le nom de “Bien-être” par Herminie Cadolle. Il s’agit en réalité d’un corset en deux parties, coupé sous la poitrine. Par la suite, en 1910 Caresse Crosby, une jeune femme de 19 ans fabriqua un modèle plus confortable que celui proposé par Herminie Cadolle en cousant ensemble deux mouchoirs en tissu avant de sortir en soirée.

LE PANTALON

Bien que certaines femmes portaient des pantalons en Perse au VIème siècle avant JC, ce vêtement apparaît officiellement dans le dressing féminin qu’au XXème siècle. En effet, le pantalon est jusqu’ici réservé uniquement aux hommes puisqu’il s’agit d’un vêtement de travail et que les femmes ne sont pas supposées travailler. Durant la Révolution, une loi appelée “permission de travestissement” oblige les femmes qui veulent porter un pantalon à se présenter à la police pour demander l’autorisation. Cette autorisation est donnée aux femmes effectuant un métier d’homme comme le travail des champs, à la mine ou à l’usine. Au début des années 1900 les femmes se voient donner l’autorisation de porter le pantalon pour faire du sport comme du vélo, du ski ou encore du cheval. Par la suite quelques célébrités portent le pantalon en couverture de magazine ou encore sur les tapis rouges pour tenter de le démocratiser mais cela choquera beaucoup les lecteurs. Coco Chanel a elle aussi tenté sa démocratisation mais sans succès. C’est durant les années 60 que le pantalon féminin devient un indispensable de la garde-robe. Les créateurs Yves saint Laurent et André Courrèges ont eu un rôle très important dans cette évolution des moeurs. Le pantalon devient enfin un vêtement mixte !

LA MINI-JUPE

La mini-jupe fit son apparition à la fin des années 50 dans la petite boutique de Mary Quant, lieu très branché de la mode Londonienne. Puis, c’est dans les années 60 qu’elle prit sa place dans la majorité des dressings féminins et fut portée par Jacky Kennedy. La reine Elizabeth II décernera même l’Ordre de l’Empire britannique à sa créatrice. En outre-manche c’est André Courrèges qui la popularise. Elle devient le symbole de la libération féminine et montrer ses jambes pouvait désormais être sexy et sans être provocateur.

LE BIKINI

En 1932 le couturier parisien Jacques Heim créa le maillot “Atome”, le premier maillot à dévoiler le corps de la femme, bien que le nombril reste encore couvert. Mais c’est de 1946 que date l’apparition du bikini tel qu’on le connaît. En effet, c’est Louis Réard, un ingénieur français, qui présenta le premier bikini à la piscine Molitor le 5 juillet 1946. Ce jour là, aucun mannequin n’a accepté de porter cette pièce de mode qui était scandaleuse pour l’époque. C’est donc Michelle Bernardini, une danseuse de cabaret qui l’a porté pour sa présentation. Mais cette création fut loin d’être un succès puisqu’à l’époque le corps féminin était tabou et une pièce laissant apparaître le ventre et une partie de la poitrine était définie comme indécente. En Italie et en Espagne, le bikini fut même interdit sur les plages. C’est seulement à la fin des années 60 que le bikini trouva sa place dans la garde-robe féminine. En effet à cette période les moeurs changent et des célébrités se mettent à porter le bikini au cinéma. C’est le cas de Marilyn Monroe ou encore Brigitte Bardot. Suite à cela, toutes les femmes voulaient se procurer un bikini pour ressembler à leurs icônes.

No Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published.